Ces écoles qui cassent les codes

post-thumbnail-disruptive-schools

Découvrez les écoles dans lesquelles il fait bon vivre et apprendre

Cette liste est non exhaustive mais régulièrement mise à jour.

N’hésitez pas à partager vos trouvailles d’écoles du monde entier pour nourrir cette page en laissant un commentaire.

Arts / Communication / Design / Graphisme / Lettres

Ecole Supérieure de Communication Digitale, 2089 casse les codes avec une éducation qui se veut faire la révolution « à la française » grâce à une pédagogie menée par des experts et des professionnels des métiers de la communication et du numérique pour offrir aux monde de demain les talents attendus pour le 21ème siècle. Accompagnée et soutenue par des experts et signatures reconnus du monde numérique, 2089 ouvre ses portes aux créatifs du futur à la rentrée prochaine, en septembre 2015 !

 Besançon

L’Institut de Design « Hasso Plattner » (également connu de façon informelle sous le nom de « d.school » pour « design school ») est une école de design située au sein de l’Université de Stanford, en Californie. L’école est devenue l’un des sites les plus emblématiques à Stanford car c’est une véritable plaque tournante pour les innovateurs. Étudiants et professeurs en sciences, médecine, business, droit, sciences humaines, etc., viennent s’entrainer et s’ouvrir tous ensemble aux moyens d’aborder les problèmes de façon originale. L’école embrasse des valeurs humaines qui s’inscrivent au cœur d’une approche collaborative. L’accent est mis sur la création d’expériences qui modifient profondément le paradigme de l’apprentissage chez les élèves. Ces derniers apprennent à développer un procédé de production de solutions créatives à même de solutionner les défis les plus complexes auxquels ils s’attaquent.

San Francisco

Business / Entrepreneuriat

Knowmads est une école sans profs et sans cours qui forme ceux qui veulent changer le monde ! Ouverte aux esprits créatifs et entrepreneurs, cette « école de commerce » fonde ses enseignements sur les jeux imaginaires : elle permet à ses étudiants de mettre leur imagination et leur créativité au service d’entreprises innovantes tout en leur posant des questions fondamentales : « comment voulez-vous travailler ? », « comment avoir un impact positif ? »… Entrepreneuriat, comportement professionnel, leadership, business modèle nouvelle génération, design, marketing, créativité,…, Knowmads enseigne les fondamentaux aux moyens de workshops (ateliers) principalement. Les étudiants peuvent également s’impliquer dans la gestion de leur propre l’école comme d’une véritable entreprise. Cette école-entreprise ouvre les perspectives de ses étudiants pour les guider sur la voie de l’épanouissement professionnel.

Amsterdam

Créé par l’accélérateur de start-up « The Family », Koudetat Fundraising est un programme inspirant (créatif, concret et sans langue de bois) de 8 semaines (chaque samedi) pour apprendre à lever des fonds. De la préparation jusqu’au closing, en passant par les meilleures pratiques de montages juridiques et financiers, les participants ressortent avec les clés pour lancer leur start-up. Business plan, memorandum, pitch, techniques de valorisation… la participants du programme sont préparés à tous les fondamentaux. Ils bénéficient également d’une très belle opportunité : rencontrer de nombreux investisseurs français et internationaux en face à face !

Paris

Informatique / Sciences / Technologies

42 est une école française d’informatique privée créée et financée par Xavier Niel (fondateur d’Iliad-Free). Elle a accueilli les étudiants retenus pour la première rentrée en 2013. Il s’agit d’une association à but non lucratif. La formation dispensée se veut inspirée des changements apportés par Internet et la liberté qu’il offre. Il n’y a pas d’enseignant, pas de cours, pas d’emploi du temps… Les élèves (de 18 à 30 ans) apprennent par la « résolution de problème » via des projets, en autonomie mais aussi en groupe grâce à une pédagogie qualifiée de « peer-to-peer » (collaborative ou pair-à-pair). La formation dure 3 ans mais l’école ne délivre pas de diplôme reconnu par l’État Français. Elle mise sur des compétences poussées en programmation et la capacité à innover, à voir et penser différemment. Le nom de l’école est une référence au roman Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams : 42 est la réponse à la grande question de la vie, de l’univers et de tout le reste.

Paris

Le Barefoot College (littéralement l’université des va-nu-pieds) est une ONG indienne fondée par Bunker Roy en 1972 qui est ouverte exclusivement aux personnes pauvres et démunies. Cet établissement enseigne aux villageois (souvent analphabètes ou peu lettrés qui n’ont aucun moyen d’accéder à quelque forme d’éducation) à devenir notamment docteurs, architectes, ingénieurs solaires ou hydraulique dans le but de pouvoir les aider à améliorer les installations et équipements au sein de leur village et ainsi leur donner une certaine autonomie grandement recherchée dans le milieu rural indien (notamment pour la question de l’eau et de l’électricité). Regardez la vidéo TED à ce sujet !

 Tilona (Inde)

Codecademy n’est pas à proprement parler une « école ». C’est une entreprise du secteur éducatif, mais pas au sens traditionnel du terme. Son ambition : apprendre au monde à coder… en offrant une expérience d’apprentissage gratuite et sur le web via une interface intuitive, ludique et idéale pour apprendre simplement, enseigner et créer le futur de l’éducation en ligne. Depuis le site Codecademy, vous pouvez apprendre à coder en HTML & CSS, Javascript, jQuery, Python, Ruby et PHP.

En ligne

Les entreprises du numérique innovent, inventant tous les jours de nouveaux produits mais la formation a parfois un wagon de retard… Pour répondre à ce problème, Le Wagon a été créé pour offrir une formation intensive de 2 mois en programmation web afin de permettre aux jeunes talents de devenir de véritables acteurs de l’innovation. Ce programme est conçu pour les débutants ou « faux débutants » qui souhaitent acquérir une autonomie technique mais surtout un nouvel état d’esprit : penser comme un développeur et libérer leur créativité afin de coder leur propres application mobile et site web ou bien de rejoindre une entreprise avec de nouvelles compétences clés.

Paris / Bruxelles / Beyrouth

Viking Code School est une plateforme immersive en ligne qui forme à la programmation informatique. Cette école forme ses étudiants pour les emplois d’ingénierie de logiciels qui en ont besoin aujourd’hui. L’innovation : à la Viking Code School, les frais de scolarité ne sont à payer que lorsque l’étudiant obtient un emploi ! S’inscrire dans cette école représente donc un faible risque pour les étudiants et toute personne qui est suffisamment motivée a la possibilité de changer sa vie.

San Francisco

Écoles « vocationnelles » / Écoles de la vie

Comment trouver un travail qui épanouissant ? comment améliorer ses relations ? comment comprendre son passé ? comment changer le monde ? … The School of Life promeut l’intelligence émotionnelle via la culture. Fondé à Londres, cette école de la vie est désormais localisée dans le monde entier. Elle propose des cours, des thérapies, publie des livres, organise des événements est possède également un service de conseil et de formation pour les entreprises. C’est l’école idéale pour prendre de la distance, pour apprendre à penser de manière intelligente en abordant la philosophie, la littérature, la psychologie et les Beaux-Arts.

 Monde

Fondé par Dale J. Stephens en 2011, UnCollege (= »désuniversité ») vise à changer le paradigme selon lequel l’université est la seule voie de réussite. L’école, qui fonctionne en internat et sur la base d’ateliers, de projets et de coaching (individuel et collectif), fournit des ressources pour les étudiants qui souhaitent trouver leur voie/passion et définir leurs propres parcours éducatifs afin d’acquérir des compétences clés pour aborder le 21e siècle. Les étudiants sont encouragés à collaborer et à apprendre à l’extérieur de la salle de classe. Le programme en un an de Uncollege démarre d’ailleurs par un voyage… La condition : aller dans un pays dans lequel on est jamais allé, de préférence dont on ne parle pas la langue pour y faire quelque chose que l’on a jamais fait.

 San Francisco / Sao Paulo

Unreasonable at Sea, c’est l’école de la vie mobile (l’école sur un paquebot) ; une expérience radicale pour développer ses capacités à entreprendre, à être créatif, à apprendre vite et à relever les plus grands défis de notre siècle. C’est un véritable programme d’accélération pour les entrepreneurs qui désirent emmener leurs entreprises sur de nouveaux marchés internationaux. 11 start-ups sont sélectionnées par promo pour participer au voyage. Accompagnés, guidés et coachés par 20 mentors, les start-upers vont parcourir en bateau 13 pays (USA, Japon, Chine, Vietnam, Singapour, Birmanie, Inde, Ile Maurice, Afrique du sud, Ghana, Maroc, Espagne) en 100 jours et aller à la rencontre d’innovateurs et entrepreneurs du monde entier…  Cette « école » est mue par 1 crédo : l’entrepreneuriat va changer le monde.

 Tour du monde (13 pays) en bateau

Primaire / Élémentaire / Collège / Lycée

AltSchool est une communauté collaborative de micro-écoles qui utilise des enseignants et des outils innovants pour offrir une expérience d’apprentissage personnalisée à génération d’enfants qui vient. Cette école clame que « chaque enfant devrait avoir accès à une éducation exceptionnelle, personnalisée, qui leur permette d’être heureux et de réussir dans un monde en constante évolution ». Le concept de micro-école désigne des petites communautés d’apprentissage. Dans chaque salle de classe, les âges sont mixés. Enfin, les parents sont partenaires de l’école et impliqués dans l’éducation de leur enfant.

 Brooklyn, Palo Alto, San Francisco

L’association Montessori est née d’une pédagogie mise en place par Maria Montessori, pédagogue qui a étudié pendant 50ans les enfants en difficulté d’apprentissage. Cette pédagogie repose sur une méthode dite « ouverte » (par opposition aux méthodes traditionnelles) qui s’inscrit dans une éducation sensorielle et kinésthésique de l’enfant. Dans la pédagogie Montessori, l’éducation est considérée comme une « aide à la vie ». Elle utilise du matériel sensoriel qui est donné à l’enfant comme une aide au développement de l’intelligence et de la main. L’une des caractéristiques clés de la pédagogie Montessori est d’encourager l’autonomie et l’initiative chez l’enfant dès le plus jeune âge afin de  faciliter, de motiver ses apprentissages et de favoriser son développement en tant qu’individu. Cette méthode ayant fait ses preuve, elle est tellement populaire que l’on peut compter aujourd’hui des miliers d’écoles primaires dans le monde qui enseignent selon cette approche pédagogique. Pour information, les fondateurs de Google et d’Amazon notamment ont fréquenté des écoles Montessori lorsqu’ils étaient enfants…

Monde

Conçue de A à Z  par une équipe d’enseignants et de concepteurs de jeux, Quest to Learn est le résultat de plus de 30 années de recherche sur l’apprentissage par le jeu. Depuis 2009, elle accueille des élèves pour les classes élémentaires mais elle est en train de répliquer son modèle pour s’ouvrir au collège puis au lycée. Le principe : apprendre par le jeu. Chaque trimestre, les élèves rencontrent une série de jeux, de quêtes, de défis narratifs,…, de plus en plus complexes, où l’apprentissage, le partage des connaissances, et la réflexion émergent de façon complètement naturelle et libre. En outre, l’école dispose d’un studio de conception de jeux et d’un laboratoire de réalité virtuelle ouverts aux élèves. L’école offre également des cours du soir pour apprendre la programmation, a mis à disposition des élèves un réseau social privé pour les éduquer à la citoyenneté digitale. Enfin, elle ouvre l’été à l’occasion du « summer camp » qui n’est autre qu’un jeu grandeur nature.

 New York

Les Savanturiers, c’est une initiative mise en place par le CRI (Centre de Recherches Interdisciplinaires). Dirigé par François Taddei, le CRI développe des projets innovants dans divers domaines dont l’éducation. Constatant une désaffection des jeunes pour les filières scientifiques et techniques alors qu’elles sont pourvoyeuses d’emplois qualifiés, François Taddei, Ange Ansour, Kevin Lhoste et Rayna Stamboliyska ont décidé de modifier le rapport des nouvelles générations à la démarche scientifique pour réveiller leur curiosité ainsi que leur amour du savoir et de la recherche. Les enfants explorent le monde d’une manière étonnamment semblable à la démarche des chercheurs. Si on leur permet d’évoluer dans un cadre propice, ils peuvent non seulement prendre goût aux sciences mais aussi devenir des acteurs de la recherche scientifique. C’est ce que permet cette initiative en rendant visite à de nombreuses écoles primaires de l’Hexagone.

 France Métropolitaine